Poèmes d’été

Tiède est le vent
chaud est le temps
Fraîche est sa peau
doux le moment
Blanc est le pain
Bleu est le ciel
Rouge est le vin
D’or est le miel
Odeurs de mer
Embruns senteurs
Parfums de terre
D’algues, de fleurs
Gai est ton rire
Plaisant ton teint
Bons les chemins
pour nous conduire
Lumière sans voile
Jours à chanter
Millions d’étoiles
nuits à danser
Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Esther Granesh

Est-ce-qu’il ne vaut mieux pas sentir l’odeur des blés
Plutôt que de rêver aux pierres et aux tourments

Es-ce-qu’il ne vaut mieux pas revenir à l’aurore
Dés qu’on dessine sa route dans l’infiniment pur.

Est-ce-qu’il ne vaut mieux pas chevaucher une tempête
A chaque fois qu’un autre perd sa foi en l’azur

Est-ce-qu’il ne vaut mieux pas vivre pour une danse
Lorsque la rose éclos et que nul autre adore

Winston Perez

Les commentaires sont fermés.